l’ortie, bienfaits et méfaits

L’ortie … le remède pour tous les maux ? Sa pique et elle envahie nos jardins !

Oups il doit y avoir une erreur dans le titre, l’ortie ne comporte que des bienfaits, mis à part que ça pique quand on s’y frotte 😉

L'ortie, un remède naturel

 

Beaucoup de personnes pensent que les orties c’est juste des mauvaises herbes, ils ne s’imaginent pas comme c’est bon … Miamiam ! 😉
Les bienfaits de l’ortie sont connus depuis l’Antiquité. C’est l’une des plantes médicinales les plus efficaces. L’ortie est utilisée sous de nombreuses formes (décoction, cataplasme, etc.) selon l’effet désiré.

 

Vertus médicinales de l’ortie

Diurétique, anti-rhumatismal, anti-démangeaison… L’ortie est un très bon diurétique pour irriguer la vessie ou les reins (présentation sous forme de capsules, feuilles séchées, jus frais, d’extrait fluide ou de teinture alcoolique. L’ortie est efficace contre les douleurs de l’arthrite et des rhumatismes, utilisation en cataplasme de 30 mn associée à l’argile verte.
Les feuilles lyophilisées combattent le rhume des foins. La racine soulage la miction en cas d’inflammation bénigne de la prostate. La racine de l’ortie peut être absorbée séchée ou transformée en extrait normalisé. Mais aussi en crème, en soupe, en jus, l’ortie se montre championne de la bonne santé, en forme d’épinards soit en branches soit mixés excellent pour notre transit.

 

Bienfaits sanitaires de l’ortie

L’ortie est fortement minéralisée en fer, magnésium, calcium, potassium et phosphore, elle est également riche en vitamines A, B et C. L’ortie est donc un excellent complément alimentaire en cas de petite baisse de tonus. Mais pas seulement, c’est bon aussi pour les cheveux, pour la peau, pour tout quoi, cette année je vais en ramasser plein et je me ferrais de bon petits plats plein de nature et de bienfaits !

En cuisine, l’ortie se prépare de multiples façons pour le plus grand plaisir de nos papilles. En soupe bien sûr, mais également en purée avec de bonnes pommes de terres, en pesto, en quiche, en beurre, en sauce ou même sautée comme un légume.Petite recette de gratin : une bonne couche d’oignons, une couche de rondelles de pomme de terre et une couche de feuilles d’orties blanchies.

Nota: Les feuilles d’ortie une fois chauffées perdent leur caractère urticant.

 

 

 

 

La nature nous donne bien assez de chose … Faut pas pousser quand même !! hein mémé 😉

 

 

Le purin d’ortie pour le jardinage

C’est un insecticide ou insectifuge naturel pour soigner les plantes et un fertilisant qui va activer leur croissance amélioré leur productivité.

Laissez fermenter de 6 à 21 jours,  1 kg d’orties piquantes fraîchement cueillies avec 9 l d’eau de pluie de préférence ou de source dans un récipient (pas de métal) Exemple : 5 à 6 Jours à 30° C; 14 jours à 20° C; 21 jours à 5° C…

 

Dilution

Dans l’état, pur et bien filtré au bout de 12 heures de fermentation pour lutter contre les pucerons. Dilué à 5 % pour les arrosages foliaires tous les 5 à 10 jours sur les plantes normalement alimentées en eau (inefficace en cas de sécheresse). Déconseillé sur les solanées, tomates, pommes de terre.

Comme fertilisant, son emploi à 10 % est couramment conseillé, mais peut atteindre 20 % en épandages comme fumure de fond, avant les plantations.

Le purin d’ortie est riche en azote, pauvre en phosphore, mais sa richesse en fer est exceptionnelle.
La composition varie d’un purin à l’autre selon l’époque de l’année et du lieu de croissance de l’ortie.

 

 

 Quelques bons produits à base d’orties


03.02.2017 · Jackie · Pas de commentaires
Tags: , , ,  · Posté en: Manger sain et bio, Recettes Naturelles

Laisser une réponse