Allergie ou intolérance au gluten, définition et symptômes

 

Intolérance alimentaire, allergie… Et si c’était le gluten ?

 

Le gluten c’est quoi ?

Le gluten se compose d’un mélange de protéines combiné avec de l’amidon dans l’endosperme de la plupart des céréales. Le gluten constitue environ 80 % des protéines contenues dans le blé, mais sa présence dans le blé à doublé en l’espace de 50 ans, d’où un nombre croissant de gens qui ne supportent plus cet excès de gluten.

Le gluten donne cette élasticité de la pâte malaxée ainsi que de la masticabilité des produits à base de céréales cuits au four. Toutes les céréales contiennent du gluten.

 

Le gluten se divise en deux groupes : Les prolamines et les gluténines.

Les protéines de la famille des prolamines sont à la source de la maladie cœliaque et de l’intolérance très pernicieuse.
Le blé (alpha gliadine), le seigle (sécaline) et l’orge (hordénine) sont les plus toxiques, suivis du maïs (zénine).
Pendant des millions d’années, les hommes ont consommé une nourriture naturelle, analogue à celle des animaux sauvages. Les enzymes et les mucines digestives étaient adaptées aux diverses substances ingérées.

L’alimentation moderne est riche en macromolécules nouvelles, pour lesquelles enzymes et mucines ne sont souvent pas adaptées.
Même pris en petite quantité ou exceptionnellement, un aliment contenant du gluten provoque des lésions de l’intestin. Actuellement, les industries agroalimentaires modifient de façon exagérée les céréales, qui sont devenues beaucoup plus inassimilables et, par conséquent, encore plus toxiques qu’elles ne l’étaient déjà auparavant.

 

Le gluten : Pourquoi et comment l’éviter


 

Symptômes d’une intolérance au gluten

On estime à 1 % les gens qui souffrent de la maladie de coeliaque, laquelle est provoquée par une allergie sévère au gluten qui  endommage l’intestin grêle, certaines personnes peuvent rester 10 ans sans savoir qu’elle sont allergiques ou intolérantes au gluten.

Certains individus vont ingérer du gluten sans aucune conséquence pathologique, cependant avec l’augmentation du % de gluten dans l’alimentation moderne, ils sont de plus en plus rares. D’autres manifesteront certaines pathologies mais ne feront aucun lien avec les intolérances dérivant du lait et du gluten.
Certains sujets susceptibles à ces deux substances développeront des pathologies, et leurs médecins plus informés feront le lien entre leurs intolérances et allergies liés à leurs pathologies, comme par exemple le gluten peut provoquer des lésions de la muqueuse jéjunale corrélée à tous les symptômes décrits plus haut (tableau du Pr. Reichelt).
Si l’on mange mal on va sélectionner certains types de bactéries, c’est-à-dire que suivant le milieu nutritif que l’on va donner à nos bactéries, on va plutôt favoriser les unes par rapport aux autres. Les lésions tissulaires progressent au cours du temps jusqu’à la destruction complète des villosités intestinales …

 

Comment reconnaitre les signes de cette intolérance ?

Traquer l’intolérance au gluten, les symptômes immédiats:

    • Légère baisse d’énergie: Après avoir consommé un plat copieux contenant du gluten l’organisme est sollicité davantage pour combattre les effets du gluten à l’intérieur du tube digestif. Contrairement à un petit état de fatigue qui survient de temps en temps après un bon repas, les personnes souffrant d’intolérance au gluten peuvent ressentir une fatigue intense.

 

    • Etat émotionnel irritable: Après avoir consommé du blé ou des produits qui contiennent du gluten, les personnes souffrant d’intolérance  se plaignent souvent d’une humeur irritable après le repas. Cette irritabilité peut s’accompagner parfois  d’un « esprit embrumé » tout de suite à la fin du repas, perte du fil des pensées et problème de concentration.

 

    • Maux de tête après un repas: Les maux de tête ne sont pas un symptôme particulier de l’intolérance au gluten et peuvent prendre la forme d’une migraine ou d’une autre tension cérébrale qui peuvent survenir entre une demi-heure à une heure après le repas.

 

    • Douleurs articulaires: Les personnes souffrant d’intolérance au gluten peuvent ressentir des douleurs articulaires et/ou un engourdissement et des picotements au niveau des bras et des jambes.

 

  • Inconfort digestif: Ballonnements, gaz, diarrhées, constipation et de maux d’estomac suivant les repas.

 

A voir également :

 

Quelques produits sans gluten :

   


17.07.2013 · Jackie · Pas de commentaires
Tags: , , ,  · Posté en: Alimentation

Laisser une réponse